Emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent», nous rappelle-t-on inlassablement. Mais dans certains cas, emprunter peut être avantageux. «Lors de l’achat d’une résidence secondaire à l’étranger, l’acheteur doit toujours se poser la question de savoir s’il vaut mieux ou non emprunter. Même si ce type d’achat se fait souvent à un âge plus avancé et que les acheteurs disposent pour la plupart de fonds suffisants», explique Wim Vermeulen, avocat chez Cazimir. Dans ce cas, l’avantage fiscal n’est pas le seul critère déterminant. «Ceux qui achètent à l’étranger doivent aussi prendre en considération l’impôt sur la fortune et la planification successorale», poursuit-il.

Lire la suite

Le vendredi 11 mars, le conseil des ministres a approuvé un projet de loi modifié pour instaurer un système permanent de régularisation fiscale et sociale. Ce projet de loi a été déposé à la Chambre le 29 mars 2016 afin d’être traité. Initialement il était prévu que le nouveau système entre en vigueur le 1er janvier 2016. Cependant, le Conseil d’Etat a signalé quelques problèmes concernant la répartition des compétences entre le niveau fédéral et le niveau régional. Dans certains cas, les impôts régionaux ne pourraient être régularisés parce que le niveau fédéral serait incompétent. Le projet de loi modifié en tient compte maintenant, mais prévoit toujours la possibilité de régulariser les impôts fédéraux (impôts sur les revenus, TVA, cotisations sociales) et les impôts régionaux (droits de succession - droits d’enregistrement).

Lire la suite